Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLANC ET LE NOIR

LE BLANC ET LE NOIR

Dans la vie rien n'est jamais tout blanc ou tout noir. Ni droite / Ni gauche / Ni extrémismes mais résolument Contre le Système totalitaire marchand


Brexit et vendredi noir pour l’Europe

Publié par Leblancetlenoir sur 26 Juin 2016, 14:42pm

Catégories : #EUROPE, #ANGLETERRE, #POLITIQUE, #HISTOIRE

Brexit et vendredi noir pour l’Europe

Bernard Dugué

Le Royaume-Uni a décidé à une courte majorité de quitter l’Union européenne. Il n’y a pas de quoi se réjouir de cette nouvelle et d’ailleurs je soupçonne derrière les cris jubilatoires des populistes quelque perversion narcissique accompagnée de ressentiments et de nihilisme. Bref, une sorte de victoire punitive envers des élites qui néanmoins ont eu ce qu’elles méritent. Mais le but de la démocratie n’est pas de punir les fautifs, il est d’élire les visionnaires. Et d’ailleurs les visionnaires étaient aux abonnés absents, eux qui n’ont rien vu venir malgré des signaux évidents. Les dirigeants sont dans le déni de réalité. Ont-ils mesuré la portée du votre négatif de la France et des Pays-Bas contre le TCE en 2005 ? Et le sentiment après les manœuvres de Sarkozy qui nous a refourgué un traité validé cette fois par notre parlement réuni en congrès à Versailles ?

Un coup d’œil historique nous montre que les empires ne sont pas éternels et même qu’ils sont fragiles. Sortes de colosses aux pieds d’argile. On l’a constaté avec l’URSS, née en 1917 dans le contexte de la Grande Guerre puis démantelé en 1991 après plusieurs séquences et déjà des signes avant-coureurs sous Gorbatchev. L’URSS est construire sur des bases friables. Elle s’est effondrée après une sorte de fatigue présente dans les populations et de malversations conduites par les élites dirigeantes sans oublier l’erreur géopolitique fatale en Afghanistan si bien exploitée par la diplomatie américaine conseillée par Brzezinski. 70 ans, c’est à peur près le temps qu’à duré l’empire soviétique.

l’Europe est elle aussi un empire. Je le précise au cas où ce détail vous aurait échappé. Un empire qui comme les Etats-Unis ou l’URSS a pour pilier fondamental la technique et l’économie. Et une idéologie. Pour l’Europe, cette idéologie est une sorte de minimal syndical associant des valeurs de justice, d’humanisme mais pas de quoi alimenter les espérances folles de populations qui du reste, n’espèrent qu’une chose, vivre correctement, fonder une famille, avoir un toit, une retraite suffisante et se faire plaisir de temps en temps. Cette espérance a été trahie pour des dizaines de millions d’Européens, d’où l’effritement progressif de ce colosse politique qui semble être dans une phase terminale.

70 ans d’Europe, nous y sommes presque. Plus exactement 66 ans si l’on prend comme date fondatrice la déclaration de Schuman prononcée en 1950 puis le traité de 1951 instituant la CECA et celui de 1957 créant une CEE avec les six membres fondateurs. Une Europe qui compte 28 nations actuellement et prochainement 27, une fois le processus de scission britannique achevé. Comment ne pas voir quelques erreurs fatales d’ordre géopolitique qui ont joué un rôle symétrique à l’Afghanistan pour l’empire soviétique. Intervention en Libye sous Sarkozy, gestion calamiteuse en Syrie sous Hollande, qui a une responsabilité partagée avec bien d’autres dans la montée en puissance de Daech, jeux idiots avec l’Ukraine et la Russie et pour finir, une invasion incontrôlée de migrants qui en résultat avec la bienveillance des bonnes consciences des eurocrates mais faut-il le souligner, une entorse aux accord de Schengen qui n’ont pas été respectés car l’Europe des Schengen ne signifie pas une passoire et doit contrôler ses frontières.

Il n’y a aucun vainqueur dans le Brexit. Et un seul perdant, l’Europe, avec des fautes énormes commises par des élites qui un jour, devront rendre des comptes à l’Histoire au cas où ça finira mal. L’Europe n’est pas fautives. Les responsables de cette situation sont facilement identifiables, ce sont les dirigeants de l’Europe, des gens, en chair et en os, parfaitement incarné, et non pas des idées, traités et autres ectoplasmes fumeux inventés par les complotistes. L’évolution du monde technique a aussi joué. Les hommes sont très doués pour les machines et un peu moins pour inventer des sociétés de bien être et de partage. L’Histoire est en marche. Les peuples ne sauveront pas l’Europe sans qu’ils ne soient instruits du sens de l’existence par des philosophes éclairés et dirigés en partageant une étincelle de vision avec quelques élites visionnaire.

http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/brexit-et-vendredi-noir-pour-l-182228?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents