Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLANC ET LE NOIR

LE BLANC ET LE NOIR

Dans la vie rien n'est jamais tout blanc ou tout noir. Ni droite / Ni gauche / Ni extrémismes mais résolument Contre le Système totalitaire marchand


Roger Coudroy Présent !

Publié par Leblancetlenoir sur 3 Juin 2016, 04:34am

Catégories : #PALESTINE, #PROCHE ORIENT, #HISTOIRE

Roger Coudroy Présent !
Il y a 48 ans Roger Coudroy tombait au champ d’honneur

Ci-dessous le communiqué publié par EL FATAH le 3 juin 1969 à l'occasion du 1er anniversaire de la mort de Roger Coudroy. Pour que les jeunes et moins jeunes sachent qui était Roger Coudroy et que son combat, plus que jamais, est toujours le nôtre.

Leblancetlenoir

Le 3 juin 1968, un fidaÏ surnommé SALAH tombait au champ d’honneur derrière les lignes des occupants sionistes… Il s’agissait d’un jeune Français du nom de Roger COUDROY.

Né en Belgique en 1935 il fit ses études et travailla en France avant de se rendre au Moyen-Orient pour y exercer son métier. Trois années lui permirent, non seulement d’assister à la tragédie du peuple palestinien, mais aussi de se rendre compte que le combat contre le sionisme dépassait largement les frontières du monde arabe.

« ISRAEL » lui était apparu sous son vrai visage : celui d’une base d’agression raciste créée en violation du principe sacré de l’autodétermination des peuples. Alors, il devint conscient du danger représenté par le sionisme mondial et son instrument diabolique : « ISRAEL ». Aucun doute n’était plus permis, cet Etat avait été placé là pour servir les intérêts des forces impérialistes et monopolistes. La convergence d’intérêts entre ces forces et le sionisme mondial avait été, et reste encore, une bonne aubaine pour ce dernier ! Roger COUDROY se souvient alors du rôle décisif joué par certains pays occidentaux dans la création de l’Etat fantoche et il ne put rester indifférent aux souffrances endurées depuis plus de 20 ans par le peuple palestinien. Un peuple expulsé de sa patrie, et auquel on avait voulu barrer tout espoir de la revoir un jour, libre et indépendante. A l’instigation des forces impérialistes, le sionisme mondial avait commis un véritable crime de génocide, à la fois physique et politique. Mais, le crime ne paie pas.

Roger COUDROY quitta son poste d’ingénieur à la firme Peugeot à Koweït et rejoignit la résistance palestinienne. Moins d’un mois après son entrée dans un camp d’entrainement d’EL FATAH, il insistait déjà pour participer aux actions des commandos EL ASSIFAH : « parce que ceux qui combattent sont les seuls hommes qui savent substituer l’espoir à la détresse. »

Avant de mourir glorieusement contre les hordes barbares d’Israël, Roger COUDROY confiait à un reporter venu l’interviewer : Je suis ici pour en savoir plus sur la lutte menée par le peuple palestinien… Les fédayin d’EL ASSIFAH sont l’avant-garde du peuple palestinien. Je ne suis pas un expert militaire, mais je peux affirmer que la lutte armée est l’unique voie menant à la libération de la Palestine ».

Est-il nécessaire d’ajouter que par son engagement, Roger COUDROY symbolise l’esprit combatif de l’homme du 20ème siècle ? Il est réconfortant de s’apercevoir qu’il existe toujours dans le monde des hommes qui placent au-dessus de tout la justice, la lutte contre l’agression, contre l’usurpation, contre l’exploitation et, qu’il en est même capables de mourir pour ces principes.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents