Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLANC ET LE NOIR

LE BLANC ET LE NOIR

Dans la vie rien n'est jamais tout blanc ou tout noir. Ni droite / Ni gauche / Ni extrémismes mais résolument Contre le Système totalitaire marchand


L’Empire se lézarde

Publié par Leblancetlenoir sur 13 Août 2016, 12:27pm

Catégories : #ETATS UNIS, #IMPERIALISME AMERICAIN, #RUSSIE, #EUROPE, #CRIMEE

L’Empire se lézarde

Si vous vous demandez quelles sont les raisons de tous ces actes de terrorisme en France et en Allemagne, voici la réponse.

Washington a rendu le prix à payer pour faire partie de son Empire un peu trop élevé. Les États vassaux tels que la France et l’Allemagne ont commencé à mettre en place une politique étrangère indépendante envers la Russie. Regardant son Empire se lézarder, Washington a décidé de terroriser ses vassaux pour les ramener dans le droit chemin. Ainsi, les attaques terroristes auxquelles nous assistons en France et en Allemagne sont très probablement des répliques de l’Opération Gladio.

La politique de Washington envers la Russie, que Washington a imposé à tous les États européens, ne profite à personne si ce n’est à une poignée d’idéologues américains connus sous le nom de néoconservateurs. Les néoconservateurs sont des psychopathes en phase avancée, qui sont tout à fait disposés à détruire la planète, dans leur quête de suprématie américaine.

Une délégation des membres de l’Assemblée nationale et du Sénat français s’est rendue le 28 juillet 2016 en Crimée, pour participer à la Journée de la Marine russe. Thierry Mariani, le député français qui menait cette délégation, a fait un discours devant le Parlement de Crimée, et expliqué qu’il n’existe aucune raison pour que la France continue de soutenir les sanctions illégales imposées à la Russie par Washington.

Comme le décrit la Strategic Culture Foundation, il s’agit là «d’un courant qui est en train de se mettre en place en Europe».

«Le 8 juin, le Sénat français a voté massivement pour exiger du gouvernement une réduction progressive des sanctions économiques sur la Russie, au regard d’une opposition croissante à travers toute l’Europe à ces mesures punitives. L’Assemblée nationale française a voté à la fin du mois d’avril en faveur d’une levée de ces sanctions.» Voir ici.

Des hommes politiques en Italie, Belgique et à Chypre sont en train de s’engager sur la même voie. Des hommes politiques en Grèce et en Hongrie commencent eux aussi à questionner la validité de ces sanctions.

Donald Trump prend le même chemin, et c’est la raison pour laquelle la presse prostituée américaine essaie de le discréditer et de l’éliminer de la course à la présidence des États-Unis.

Les sites internet démocrates répandent les rumeurs selon lesquelles Trump n’aurait jamais eu l’intention de remporter la nomination du Parti républicain. Que son objectif aurait été d’arriver second sur les listes. Que sa campagne n’était qu’une campagne de relations publiques au service de sa notoriété personnelle, pour l’aider dans ses affaires. Mais que lui et ses conseillers auraient mal apprécié le désenchantement de l’électorat américain pour l’élite traditionnelle, et que Trump aurait remporté la nomination malgré lui.

Ces mêmes sites démocrates expliquent aujourd’hui que Trump essaie de se rendre impopulaire en critiquant les familles de héros de guerre américains de confession musulmane, et les femmes qui choisissent d’avorter, pour pouvoir se retirer de la course, permettant ainsi à la Convention nationale des Républicains de sélectionner un autre candidat qui pourra tenir tête à Hitlery Clinton, et constituer un candidat acceptable pour les oligarques au pouvoir et la presse-tituée médiatique.

Étant donne l’état de dégénérescence avancé de l’Amérique, ces manigances sont bien possibles.

Mais pour le moment, nous nous devons d’en douter et de le mettre sur le compte de l’effort généralisé pour faire échouer Trump et son électorat. Le Mal qui règne sur l’Amérique est déterminé par son effort à mettre un de ses fidèles serviteurs à la Maison Blanche, et ce serviteur est aujourd’hui Hitlery Clinton.

Paul Craig Roberts

Article original paru sur paulcraigroberts.org

Traduit par Laurent Schiaparelli, édité par Wayan, relu par nadine pour Le Saker Francophone

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents