Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLANC ET LE NOIR

LE BLANC ET LE NOIR

Dans la vie rien n'est jamais tout blanc ou tout noir. Ni droite / Ni gauche / Ni extrémismes mais résolument Contre le Système totalitaire marchand


Douce France – Propagande et manipulation – chômage : Les vrais et inquiétants chiffres de Septembre 2016

Publié par Leblancetlenoir sur 27 Octobre 2016, 05:56am

Catégories : #POLITIQUE FRANCE, #Société, #ECONOMIE

SOCIÉTÉ : LES VRAIS CHIFFRES DU CHÔMAGE DE SEPTEMBRE 2016

Résultat de recherche d'images pour "valls + chomage"
cvt63klwcaal-2a

Le Nouveau Journal de Jackturf 25 Octobre 2016

Ce mardi tombe les chiffres du chômage de plus en plus contestés par la classe dirigeante en place et pour cause…

C’est tombé – 1.9%  soit 66.300 chômeurs de moins environ, je suis allé voir les vrais chiffres, et je peux déjà vous dire que les stages ont explosé une fois de plus (85.500) un chiffre qui efface déjà à lui seul, la pseudo baisse…Normal avec un Président Normal.. 

Mais ce n’est pas tout !

Depuis le début de l’année, le nombre de jours ouvrés pendant lesquels les chômeurs sont tenus d’actualiser leur situation, sous peine d’être désinscrits d’office, est variable.
Résultat : le nombre de personnes désinscrites pour « défaut d’actualisation » fluctue d’un mois sur l’autre, tantôt à la hausse, tantôt à la baisse.
En septembre, 238 900 personnes ont ainsi quitté Pôle emploi pour ce motif, soit 66 500 de plus qu’en août et « Hop » autant de personnes encore en moins sur les listes…(85.500 + 66.500 = 152.000) Pas belle la vie ?

Source : http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/pi-mensuelle-bcd0916.pdf

 
6 573 100 Français (Dom inclus) sont privés d’emploi ou sont des travailleurs occasionnels (petits boulots) toutes catégories confondues.
 

 Radiations Administratives :  

Septembre 2016 : 52.100 (+ 29, 1 % sur un an) 
 
Défauts d’Actualisation : 
Septembre 2016 : 238.900 (+ 0.6 % sur un an)  
 
 Autres Cas (morts, suicidés, emprisonnés, etc) : 
Septembre 2016 : 50.400 (+ 7.1 % sur un an)
 
Stages parking (l’explosion…) : 
Septembre 2016 : 85.500 (+ 82.3% sur un an)
x
Catégories
 Catégorie A: Demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi (cherchant un emploi à plein temps et à durée indéterminée (CDI).
Catégorie B: Demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite courte (cherchant un CDI à temps partiel ).
Catégorie C: Demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite longue (cherchant un emploi à durée déterminée (CDD), temporaire ou saisonnier).
Catégorie D: Demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi pour diverses raisons (stage, formation, maladie, etc.), sans emploi.
Catégorie E: Demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi en emploi (par exemple : bénéficiaires de contrats aidés).
 
Catégorie ABC: Demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi tenus

de faire des actes positifs de recherche d’emploi

 

Explosion du travail précaire ! 

Août 2016 : A : 3 556 800  
Septembre 2016 : A : 3.490.500 (-1.7 % sur un an)
 
Août 2016 : B : 725 500 
Septembre 2016 : B : 738.500 (+ 3.1 % sur un an) 
 
Août 2016 : C : 1 235 900 
Septembre 2016 : 1.251.200 (+ 7.9 % sur un an)  
 
Août 2016 : D : 325 200  
Septembre 2016 : D : 324.700 (+ 16.4 % sur un an)

 

Août 2016 : E : 432 400 
Septembre 2016 : 433.900 (+ 6.1 % sur un an) 

 

TOTAL (A.B.C.D.E) : 6 573 100 ( données corrigées ), 
 (soit + 1,9 % sur 1 an)
 
Auxquels il faut rajouter les 1 000 000 de foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 1 900 000 environ de foyers (dernier chiffre connu), seuls 900 000 environs sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d’autres suivis (assoc. collectivités locales, etc.).
 
Plus :
 
1 000 000 de bénéficiaires de la prime d’activité (qui remplace le RSA activité et qui sont donc sortis des statistiques du RSA).
 
Nous sommes déjà à plus de 8,5 millions de chômeurs ou précaires, hors désespérés du système, qui comme aux Etat-Unis ont renoncé à s’inscrire.
 
Voilà la France que François Hollande va laisser à ses successeurs, qui outre ce piteux bilan, vont se prendre en pleine poire, le retour sur le marché de l’emploi des 500.000stagiaires sortis des statistiques du chômage bien sur.  
 
Résultat de recherche d'images pour "valls + chomage"

Les très inquiétants chiffres du chômage

cvi_5fpwyaebjbj

Les éditorialistes voient dans les chiffres du chômage en septembre une bouffée d’oxygène pour François Hollande. Avec une baisse officielle de 66.300 demandeurs d’emploi de catégorie A, le Président peut même se mettre à espérer un retour sur le podium des sondages. Certes, les mauvais esprits noteront que ce nombre a retrouvé le niveau de novembre 2014. Quand François Hollande est arrivé au pouvoir, la France n’en comptait que 3,16 millions (contre 3,75 millions aujourd’hui). Restent donc 600.000 demandeurs d’emploi de catégorie A de plus qu’en mai 2012.

Mais, ce qui retient l’attention tient plutôt à d’autres chiffres sur lesquels les pouvoirs publics et les gestionnaires de l’assurance-chômage ne s’étendent pas.

L’explosion historique de l’indemnisation

Si les demandeurs d’emploi en catégorie A diminuent, le nombre de personnes indemnisées bat des records et a dépassé, pour la première fois de l’histoire de France, le cap des 2,8 millions de bénéficiaires.

Depuis 2012, la courbe de cet indicateur ressemble à ceci:

Chômage

Ce record, François Hollande n’est pas prêt de s’en vanter.

Rappelons simplement que l’appartenance à la catégorie A n’implique pas un droit à indemnisation. En réalité, les demandeurs d’emploi remplissant les conditions pour être indemnisés ne cessent d’augmenter.

L’explosion du nombre de stages

Ces mauvais résultats interviennent alors que la politique de “formation” de François Hollande commence à produire des résultats massifs. Voici l’évolution du nombre d’entrées en stage depuis mai 2012, grâce auxquelles le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A a diminué:

chômage

On le voit, depuis trois mois, les entrées mensuelles en stage dépassent les 80.000 unités, contre moins de 40.000 durant les premiers mois du quinquennat.

Malgré cette importante évolution, on voit bien que les chiffres du chômage tardent à baisser de façon significative.

Une politique en trompe l’oeil

Sur le fond, et en rupture avec la situation antérieure, les tendances à l’oeuvre soulèvent l’inquiétude. L’industrialisation des formations n’empêchent pas l’indemnisation de franchir des caps historiques. Tout laisse à penser qu’un décalage majeur se crée entre la perception statistique du chômage et la réalité de la situation vécue sur le terrain.

cvi_7i2xgaagxuy

cufqh5gwcaar58a
 
 
 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents