Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLANC ET LE NOIR

LE BLANC ET LE NOIR

Dans la vie rien n'est jamais tout blanc ou tout noir. Ni droite / Ni gauche / Ni extrémismes mais résolument Contre le Système totalitaire marchand


Assange : son interview

Publié par Leblancetlenoir sur 6 Novembre 2016, 16:46pm

Catégories : #WIKILEAKS, #Julian Assange, #ETATS UNIS

 

Assange : son interview

cwqhheaukaezn_v

Par Brunobertez.com Le 6 Novembre 2016

RT présente la vidéo complète de l’interview du fondateur de WikiLeaks Julian Assange, interrogé en exclusivité par John Pilger journaliste australien , revenant sur les fuites d’emails d’Hillary Clinton qui s’invitent dans la campagne de la présidentielle américaine.

 

Assange est un lanceur d’alerte. Il est le lanceur d’alerte le plus dangereux pour l’establishment global, pour les mondialistes, pour les corrompus et les politiciens pourris.

cwljx3uwiaeffpm

Cette communauté des personnes menacées par Assange forme une classe, une classe qui se serre les coudes. Le découpage droite/ gauche, progressiste ou conservateur ne joue pas, Il y a là une réelle solidarité de classe, même si à l’intérieur de cette classe il y a des conflits et des intérêts divergents. Le péril sur le statu quo est tel qu’ils serrent les rangs et qu’il n’y a pour ainsi dire pas de brèche.

Si on en juge par la variété des publications de Wikileaks, Assange ne sert personne, il a publié tous azimuts, y compris sur la Russie. Sur la Russie il a mis en ligne plus de 800 000 documents qui ont permis l’inculpation de nombreuses personnes. Il est évident, en revanche que la Russie se sert d’Assange, cela ne fait aucun doute. Mais le fait que la Russie instrumentalise les publications de Wikileaks n’ôte rien, absolument rien à l’intérêt des révélations.

Et nous sommes déjà au cœur des stratégies mises en place pour affaiblir l’impact des révélations :

  • -la première c’est le silence, la censure ou plutôt l’autocensure des médias !
  • -la seconde c’est le refus de relever le débat, faire comme si cela n’existait pas, ignorer pour ne pas valider.
  • -la troisième c’est de dévaloriser l’origine des révélations, il s’agit d’en minimiser la crédibilité, de la salir. On suggère que cela est sale et donc que l’on est contaminé si on y touche. On passe dans la catégorie des « déplorables ».
  • -la quatrième c’est de tenter de les déconsidérer en regard d’un principe supérieur, celui de la sécurité nationale en arguant non d’une logique intérieure, mais d’une logique géopolitique, nous serions dans les secrets d’état !

cwahb6lxeaax1dd

Nous attachons une importance particulière aux informations qui traitent de la politique étrangère telles que les relations avec le Qatar, l’Arabie Saoudite car ceci nous permet de comprendre notre histoire présente et ses paradoxes : ces pays jouent double jeu, ils se présentent comme nos amis, mais ils arment les terroristes contre nous. Le terrorisme est une soupape qui en quelque sorte légitime leur statut commandeur des croyants. En finançant le terrorisme, ces tyrans achètent leur maintien sur le trône en regard de leur population d ‘une part et des élites religieuses d ‘autre part…  la preuve que ma légitimité est bien religieuse ? Regarde-je finance le Jihad ! La corruption de nos élites occidentales explique nos contradictions, ils exportent leur wahhabisme et nous importons leurs réfugiés. Les contradictions se résolvent et se réduisent dès lors que l’on admet que les aspects choquants ne se situent pas aux mêmes niveaux que les aspects visibles, publics : il y a des compensations sonnantes et trébuchantes (c’est le cas de le dire, elles font trébucher en ce moment) à des personnes en poste ou des personnes d’influence. Le négatif, c’est pour les pays et leurs populations, le positif, c’est pour les comptes en banques des dirigeants corrompus. Ce qui en apparence n’a aucun sens au niveau des états, mais en a si on tient compte de la corruption et des avantages personnels qui sont distribués. Les élites tolèrent le double jeu des Qataris et des Saoudiens car elles touchent !

 nos-tres-chers-emirs-dr

S’agissant de ce qui s’est passé en Lybie, la démonstration faite par Assange à partir des informations contenues dans les documents publiés est lumineuse et on voit grâce à elles l’origine de tous nos malheurs, y compris la déstabilisation régionale, la porte ouverte aux flux de population et aux migrants qui déferlent sur l’Europe et tout ce qui en découle : la déchirure de notre tissus social, l’extrémisation, le gâchis de la sécurité etc

La «bouteille de l’Afrique», ouverte par Hillary Clinton ?

cuxybbnueaai3rk

Qualifiant le pays, jadis dirigé par Mouammar Kadhafi, de «bouchon de la bouteille de l’Afrique», Julian Assange affirme que la guerre de 2011 a été le point de départ de nombreux problèmes sur le plan international : afflux d’armes en circulation dans les pays africains, implantation de Daesh en Libye, ou encore crise migratoire frappant l’Europe.

«En 2011, Kadhafi l’a clairement dit», poursuit Julian Assange : «A quoi pensent les Européens ? Ils bombardent et détruisent la Libye, ce qui va provoquer un afflux de migrants africains et de djihadistes en Europe. C’est exactement ce qu’il s’est passé.»

Selon le lanceur d’alerte, la candidate démocrate à la Maison-Blanche, «figure centrale dans la destruction de l’Etat libyen», aurait un rôle crucial à jouer dans ces problèmes, en ayant fait passer ces considérations au second plan dans une visée électoraliste : «Elle a perçu l’élimination de Kadhafi et le renversement de l’Etat libyen comme quelque chose qu’elle utiliserait pour briguer la présidence.»

On apprend beaucoup de choses factuelles, importantes, mais le plus important pour nous est à un autre niveau : on comprend que tous ces gens de pouvoir sont des gens ordinaires, nuls, faibles, mesquins, mais avec une possibilité de nuisance supérieure à la moyenne.

L’aura que l’exercice du pouvoir leur confère n’est absolument pas méritée.

Le plus important est là : ces gens n’ont rien divin, rien de sacré, ce sont des minables.

« Pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommes … » Non, ils sont beaucoup plus pourris!

cvzgot1uiaa-bgp

https://leblogalupus.com/2016/11/06/assange-son-interview-par-bruno-bertez/

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents