Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLANC ET LE NOIR

LE BLANC ET LE NOIR

Dans la vie rien n'est jamais tout blanc ou tout noir. Ni droite / Ni gauche / Ni extrémismes mais résolument Contre le Système totalitaire marchand


La chute de Palmyre

Publié par Leblancetlenoir sur 13 Décembre 2016, 08:02am

Catégories : #Syrie, #ETATS UNIS, #RUSSIE, #Etat Islamique, #PALMYRE, #ALEP, #TURQUIE

Syrie : La chute surprenante de Palmyre soulève des questions :

 


Le Kremlin  accuse les USA de n'avoir rien fait pour défendre la ville
Le Kremlin a déploré, lundi 12 décembre, l'absence de coopération avec les Etats-Unis dans la lutte contre l'Etat islamique (EI), qui a repris la veille le contrôle de la cité antique de Palmyre. Et c'est à cause de cette absence de coopération, selon la Kremlin, que les jihadistes de l'EI se sont emparées de la ville.11 décembre 2016.jpg
"Nous regrettons qu'il n'y ait toujours pas de coordination des actions ni de coopération réelle avec les autres pays, en premier lieu avec les Etats-Unis qui ne veulent pas coopérer" avec la Russie dans ce domaine, a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov.
"Cette coopération nous aurait permis d'empêcher de telles attaques de la part des terroristes", a-t-il souligné.
"Le risque de perdre Palmyre nuit à l'image de toute l'humanité civilisée, qui (...) ne fait rien pour lutter contre les terroristes internationaux de l'EI", a dénoncé M. Peskov.
Il a également accusé les Etats-Unis d'avoir provoqué "la fuite d'Irak de groupes assez importants de terroristes, ce qui leur a permis de former des groupements importants sur le territoire syrien et passer à l'offensive".
Quant à la Russie, alliée fidèle du président syrien Bachar el-Assad, elle "a cherché et cherche toujours une coopération équitable et mutuellement avantageuse avec les États unis", a assuré M. Peskov.
Dimanche 11 décembre, l'EI avait repris le contrôle de la cité antique de Palmyre, neuf mois après en avoir été chassé par l'armée syrienne et son allié russe.
L'EI avait pris en mai 2015 le contrôle de la ville classée au patrimoine mondial de l'Humanité, où il avait détruit ou endommagé une partie des ruines antiques, avant d'en être chassé en mars dernier.
La Turquie accuse les Russes et le régime syrien d'avoir ignoré les menaces sur Palmyre
Daech a une fois de plus repris le contrôle de la ville antique de Palmyre, dimanche 11 décembre. Le régime d'al-Assad et les milices soutenus par l'Iran et la Russie qui ont focalisé toutes leurs forces pour vaincre la rébellion à Alep, ont préféré ignorer la menace de Daech qui pesait sur Palmyre, affirme la Turquie. Des centaines d''éléments armés de Daech à bord de leurs véhicules s'approchaient pourtant du district de Palmyre.
Et la Turquie d'accuser la Russie d'avoir mené une seule opération aérienne lors de la reprise de la ville par seulement 200 jihadistes de Daech. Il y avait, face à eux, selon Ankara, 6.000 soldats pro-régime, bénéficiant du soutien aérien russe et de miices chiites. Et Ankara de se demander comment il pouvait se faire que la ville ait tout de même été prise aussi facilement. En fait, les autorités gouvernementales turques accusent Damas et la Russie d'avoir volontairement laissé les jihadistes s'emparer de Palmyre pour contrer la progression des forces armées turques et des rebelles qui leur sont alliés dans le nord de la Syrie, dans le cadre de l'opération "Bouclier de l'Euphrate".
Outre la capture de la ville antique, les jihadistes ont également fait main basse sur de nombreuses armes et des véhicules militaires appartenant au régime. Et ces armes pourraient fort bien être utilisées contre les Forces Armées Turques et l'Armée Syrienne Libre (ASL) dans le but de ralentir leur progression et donner le temps à l'armée arabe syrienne, une fois Alep totalement libérée, de se retourner contre l'Etat islamique et prendre Raqqa, la place-forte de l'EI avant les Turcs ou les miliciens kurdes des YPG soutenus par les Etats-Unis.
C'est ce qui explique, selon l'état-major turc, pourquoi l'armée syrienne n'a pas détruit ses stocks d'armements et de munitions avant d'évacuer le secteur de Palmyre.
L'Etat Islamique a dépassé Palmyre et se trouve près de la base aérienne T4
D'après les derniers renseignements, les jihadistes de l'EI auraient poursuivi leur progression vers l'ouest et auraient pris le contrôle de la localité de Tiyas, proche de la base aérienne T4 située à 60km à l'ouest de Palmyre.

Jean René Belliard

 

http://jrbelliard.blog.tdg.ch/archive/2016/12/13/syrie-la-chute-surprenante-de-palmyre-souleve-des-questions-280840.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents