Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLANC ET LE NOIR

LE BLANC ET LE NOIR

Dans la vie rien n'est jamais tout blanc ou tout noir. Ni droite / Ni gauche / Ni extrémismes mais résolument Contre le Système totalitaire marchand


Laisser-faire occidental dans le Donbass et en Syrie - La communauté internationale a les mains couvertes de sang

Publié par Leblancetlenoir sur 4 Avril 2017, 14:03pm

Catégories : #UKRAINE, #DONBASS, #Syrie, #ETATS UNIS, #RUSSIE, #EUROPE

Le nouveau cessez-le-feu entré en vigueur dans le Donbass le 1er avril n'est toujours pas respecté par la partie ukrainienne, avec encore 36 violations du cessez-le-feu par l'armée ukrainienne en République Populaire de Donetsk (RPD). Des bombardements qui ont endommagé un immeuble à Dokouchaevsk et blessé un soldat de la RPD.

La routine pourraient dire certains… Sauf que ces dernières 24 h ont été marqués par deux annonces qui font un peu tâche dans le décor des « valeurs » brandies par la communauté internationale, et une tragédie issue de ces mêmes pseudos valeurs.

La première annonce vient de Kiev, où le procureur général d'Ukraine, Iouri Loutsenko, a avoué publiquement dans une interview accordée au Bild, que l'Ukraine n'a pas l'intention de respecter les accords de Minsk qu'elle a pourtant signés.

Entre autre le cinquième point de ces accords, qui concerne l'amnistie générale pour les personnes ayant participé aux événements qui ont eu lieu dans certaines zones des oblasts de Donetsk et Lougansk.

Commentant ce paragraphe des accords de Minsk, Loutsenko a déclaré qu'une amnistie ne peut être accordée en Ukraine que sur une base individuelle. Et que donc de son point de vue, les 40 000 « séparatistes » ukrainiens devraient admettre leur culpabilité et demander l'amnistie, qui sera examinée au cas par cas par une cour ukrainienne.

Si une personne n'a pas commis de crimes trop graves elle pourra être pardonnée, sinon, ben direction prison. Et ce y compris pour les chefs de la RPD et de la RPL.

Décidément à Kiev on a une conception fascinante du droit et surtout des contraintes légales du point de vue du droit international qu'entraîne la signature d'un accord soutenu par l'ONU. Si l'Ukraine peut s'asseoir de cette manière sur les accords qu'elle a signé, c'est que les autorités ukrainiennes savent que la « communauté internationale » ne leur en tiendra pas rigueur grâce au soutien des USA.

La preuve : aucune plainte de Merkel suite à cette interview pourtant parue dans un média allemand ! Une faute lourde de la part de l'un des garant des accords de Minsk, que la Russie ne manquera certainement pas de rappeler la prochaine fois que l'Europe hurlera au non respect de ces accords par la Russie.

Et pour montrer à quel point Kiev prend les instances internationales pour des dindes, il suffit de voir la deuxième annonce du jour. Celle de l'OSCE qui a « découvert » ce que la RPD et la RPL clament depuis déjà un bon moment, à savoir que les soldats ukrainiens utilisent des voitures maquillées comme des véhicules de l'OSCE pour mener des opérations de reconnaissance dans la zone grise.

Ainsi, le rapport de l'OSCE du 31 mars, mentionne qu'un SUV blanc portant le logo de l'OSCE sur ses flancs, et transportant des hommes en uniforme militaire, a été vu par les caméras de surveillance de l'OSCE à Avdeyevka, et qu'il avait déjà été repéré le 4 mars (il est « amusant » de voir qu'il a fallu attendre la deuxième occurrence de cet incident pour que l'OSCE le mentionne dans son rapport, en effet l'incident du 4 mars n'apparaît aucunement auparavant, ce qui montre bien que les rapports de l'OSCE sont partiaux, et qu'ils omettent un paquet de faits dérangeants pour Kiev).

Dans le rapport de l'OSCE aucune plainte au sujet de cette violation flagrante de toutes les normes du droit international, alors que l'organisation est bien plus prompte à dénoncer les entraves à sa libre circulation. Le deux poids deux mesures occidental se montre ici dans toute sa splendeur, et illustre s'il en était besoin pourquoi Kiev finira par lancer une offensive, puisque personne ne dit jamais rien aux autorités ukrainiennes lorsqu'elles ne respectent pas leurs engagements. Impunité totale.

Ce laisser-aller des USA et de l'UE aura les mêmes conséquences tragiques que celui qui a prévalu en Syrie, où la « communauté internationale » a fermé les yeux sur le développement d'une flopée d'organisations terroristes au nom des intérêts géostratégiques américains.

Des organisations qui semblent avoir décidé de se venger aujourd'hui contre les succès militaires de la Russie en Syrie, en perpétrant un attentat dans le métro de Saint-Pétersbourg. Cet attentat a fait 10 morts et des dizaines de blessés (auxquels je tiens à adresser tout mon soutien et mes condoléances aux familles des victimes).

Si c'est ainsi que les terroristes espèrent faire plier la Russie, c'est qu'ils n'ont décidément rien compris au peuple russe. Tout comme Kiev n'a toujours pas compris que ces mêmes méthodes terroristes employées dans le Donbass ne feront pas plier sa population.

En attendant, l'Occident souille son âme en se rendant complice du bain de sang.

Christelle Néant

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/laisser-faire-occidental-dans-le-191424?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents