Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLANC ET LE NOIR

LE BLANC ET LE NOIR

Dans la vie rien n'est jamais tout blanc ou tout noir. Ni droite / Ni gauche / Ni extrémismes mais résolument Contre le Système totalitaire marchand


Un nouveau cessez-le-feu dans le Donbass et une armée ukrainienne qui ressemblent à un mauvais poisson d’avril

Publié par Leblancetlenoir sur 2 Avril 2017, 16:59pm

Catégories : #UKRAINE, #DONBASS

Alors qu'un nouveau cessez-le-feu est entré en vigueur cette nuit à minuit, l'Ukraine a tenu à montrer à quel point elle se fiche de respecter ses engagements dès le premier jour de ce cessez-le-feu, malgré ses belles promesses à Angela Merkel.

JPEG - 820.1 ko
Photo de Sébastien Hairon dans le district de Petrovskyi

Ainsi durant les dernières 24 heures, l'armée ukrainienne a violé 86 fois le cessez-le-feu en République Populaire de Donetsk (RPD) dont sept fois après minuit. Tout y est passé des armes de petit calibre jusqu'à l'artillerie lourde de 122 mm et 152 mm, et même semble-t-il des munitions au phosphore blanc.

En effet, la nuit dernière lors du bombardement du point de passage de Yassinovataya par l'armée ukrainienne, la vidéo qui a été prise sur place montre l'explosion de plusieurs munitions incendiaires qui semblent bien contenir du phosphore blanc :

Les cartouches de ces projectiles explosées et non explosées vont être analysée pour vérification. Mais si cela est confirmé cela serait un nouveau crime de guerre cynique de l'armée ukrainienne contre la population du Donbass, clôturant une semaine déjà bien chargée avec 5 417 obus de mortier, de char d'assaut ou d'artillerie tirés par l'armée ukrainienne sur la RPD, et alors qu'un nouveau cessez-le-feu vient tout juste d'entrer en vigueur.

Ces bombardements ont fait un mort et un blessé parmi les soldats de l'armée de la RPD, qui se sont ajouté aux 6 morts et 20 blessés de la semaine (civils et soldats inclus), et détruit plusieurs habitations, comme dans le district de Petrovskyi à Donetsk, où Sébastien Hairon s'est rendu pour filmer les dégâts :

 

Au total ces dernières 24 h, trois maisons et une école ont été endommagées ou détruites en RPD, et cinq villages de la république ont été privés d'électricité suite à ces bombardements de l'armée ukrainienne.

En République Populaire de Lougansk (RPL), le cessez-le-feu a tenu à peine une heure… Dès 1 h 20 du matin, l'armée ukrainienne s'est mise à pilonner Kalinovka, puis d'autres localités de la ligne de front, là aussi avec toute la gamme allant des armes légères jusqu'à l'artillerie de 122 mm.

Des provocations dont on voit mal à quoi elles pourront mener de sérieux en terme d'offensive, tant l'état de l'armée ukrainienne se situe entre pitoyable et effarant.

En effet, le ministère de la défense ukrainien a annoncé à peine 28 morts et 175 blessés pour le mois de mars, alors que les chiffres réels sont d'environ 70 morts et plus de 350 blessés parmi les soldats ukrainiens (chiffres venant des hôpitaux et des organisations de volontaires ukrainiens). Il y a tellement de blessés que certains soldats sont envoyés à l'hôpital militaire de Kiev.

Ces mensonges constants démoralisent les soldats ukrainiens qui désertent en masse. Résultat à cause de ce manque de soldats les rotations prévues dans la zone de l'OAT sont suspendues sine-die. Mais cette stratégie augmente encore le mécontentement parmi les soldats qui veulent rentrer chez eux et se mettent en plus en plus à désobéir à leurs commandants. Toutes ces manifestations de mécontentement sont sévèrement réprimées par la division Alpha du SBU qui est arrivée dans la zone de l'OAT.

Le clergé de l'église orthodoxe ukrainienne (qui n'est reconnue par personne) s'est mis lui aussi à essayer de remotiver les hommes, en envoyant ses prêtres sur le front pour bénir les soldats ukrainiens qui tuent des civils en présentant cela comme un « salut spirituel » (Sic).

Mais malgré tout cela, le commandement de l'OAT est obligé d'imposer une restriction de mouvement à ses soldats de 22 h à 5 h du matin à Kramatorsk, Dzerzhinsk, Dmitrov et Konstantinovka, pour réduire le nombre de déserteurs qui partent pour rentrer chez eux.

Et ce ne sont pas les rumeurs d'offensive imminente de la part de la RPD, censées renforcer la combativité des soldats ukrainiens qui améliorent la situation. Au contraire, les habitants des localités proches du front signalent que les soldats ukrainiens achètent massivement des vêtements civils pour se fondre parmi les habitants en cas d'escalade de la situation et cacher le fait qu'ils sont des soldats.

Toute ressemblance avec les techniques des djihadistes pour s'enfuir d'Alep Est n'est pas une coïncidence fortuite… Avec une armée dans un tel état on voit mal comment le commandement ukrainien espère mener une offensive de grande envergure, qui s'avère malheureusement de plus en plus inévitable, tant l'Ukraine plonge sur tous les plans (60 % de la population vit actuellement sous le seuil de pauvreté d'après l'ONU).

L'horloge tourne, et l'Ukraine poursuit sa descente en enfer. La question désormais n'est pas « si » mais « quand l'Ukraine va-t-elle toucher le fond et attaquer le Donbass en espérant ainsi remonter à la surface ? »

Christelle Néant

 

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/un-nouveau-cessez-le-feu-dans-le-191349?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents