Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLANC ET LE NOIR

LE BLANC ET LE NOIR

Dans la vie rien n'est jamais tout blanc ou tout noir. Ni droite / Ni gauche / Ni extrémismes mais résolument Contre le Système totalitaire marchand


Avec Macron président, les puissances d’argent remportent un maigre et éphémère succès

Publié par Leblancetlenoir sur 8 Mai 2017, 17:42pm

Catégories : #POLITIQUE FRANCE, #PRESIDENTIELLE, #MACRON, #LE PEN

 

Avec Macron président, les puissances d’argent remportent un maigre et éphémère succès

Par le Parti de la démondialisation

Le 8 mai 2017

Le Pardem, qui avait appelé à l’abstention, se félicite du succès que représente le record historique du nombre d’abstentions, de votes blancs et nuls. Ce sont 16 millions de citoyens (33,7% des inscrits) qui ont refusé de participer à cette mascarade électorale.

Les grands médias, après avoir fabriqué Macron, assurent aujourd’hui qu’il a connu un « tromphe ». Pourtant, les conditions dans lesquelles Monsieur Macron a été élu président de la République posent un sérieux problème de démocratie. Il est certes arrivé en tête au second tour. Mais avec 20,7 millions de voix il ne recueille seulement que 43,6% des inscrits. Où est le « triomphe » ? Il est donc minoritaire. Madame Le Pen, avec 10,6 millions de voix, n’obtient que 22,3% des inscrits.

Tous ceux qui se sont laissés impressionner par la campagne sur une prétendue « menace fasciste », savamment orchestrée par le PS et les grands médias, portent une lourde responsabilité dans la victoire de Macron. Si ce dernier avait obtenu moins de voix que le total des abstentions, de blancs et nuls, sa légitimité aurait totalement volé en éclats. Son pouvoir de nuisances aurait été encore réduit, la mobilisation sociale aurait été placée sur un terrain plus favorable.

Nous reprenons ici quelques éléments de l’article du mensuel Ruptures récemment mis en ligne :
https://ruptures-presse.fr/actu/liste-soutiens-emmanuel-macron-pouvoir-argent-election-presidentielle/

Autre problème de démocratie : Macron a été élu en profitant massivement du prétendu « vote utile ». Ainsi « Seuls 65 % [des électeurs d’Emmanuel Macron] l’ont choisi parce qu’ils souhaitent qu’il soit élu président de la République », et seulement « 39 % […] affirment que, si le candidat d’En marche accède à l’Élysée, leur situation personnelle s’arrangera. » Ces éléments issus du principal journal économique (Les Échos) relativisent nettement le poids électoral du « phénomène Macron ».

Les puissances d’argent ont réussi, via une intense propagande médiatique, à imposer leur candidat favori à la présidence de la République française. « En donnant l’impression du neuf à de très vieux intérêts – les leurs –, elles ont accompli l’exploit de permettre la continuation de l’œuvre d’un président à l’impopularité record. Le marketing et la « com’ » fonctionnent, c’est indéniable, du moins dans une certaine mesure. » C’est manigancé de mains de maîtres !

Hier soir dimanche sur les plateaux télé, seul le FN était présenté comme perdant, gommé, effacé. Pourtant tous ceux qui dénonçaient les menaces fascistes que représenterait le FN auraient dû s'émouvoir (pour le moins) que le FN ait recueilli 11 millions de voix, c'est-à-dire plus de la moitié de celles obtenues par Macron ! Le PS et LR, eux, n'étaient pas affligés malgré leur disparition du second tour. Leurs représentants redoublaient d'allégeance au vainqueur. Louant « sa victoire éclatante », les bienfaits de ce renouvellement qu'incarnerait ce « jeune président de 39 ans » ... En bref les tenants du système, de droite comme de gauche, soulagés d'avoir échappé « au pire », sont prêts aux alliances pour gouverner avec la nouvelle incarnation du néolibéralisme triomphant qui n'a pas hésité à traverser la place du Louvre, droit comme un i, le regard fixe, avec en fond musical l'Hymne à la joie, c'est-à-dire l'hymne de l'Union européenne. Hier soir, le robot Macron a symboliquement offert la France à l'Union européenne et aux institutions supranationales... La valeur de l'euro face au dollar a d'ailleurs pris quelques points dès hier soir...

Mais les classes dominantes auraient tort de fanfaronner. Cette martingale n’est pas inépuisable. Les classes populaires ne souhaitent pas avoir un président au service des possédants, de l’oligarchie transnationale. Alors comment réagiront-elles à une politique farouchement pro-UE, pro-OTAN, pro-américaine et pro-mondialisation néolibérale ? En un mot pro-chômage ?

Le troisième tour sela celui des législatives. Une fois encore, la question principale sera celle de donner au Parti de la démondialisation la force nécessaire pour vraiment changer le système. Radicalement. Tous les autres candidats qui s’annoncent s’inscrivent dans le cadre de la mondialisation néolibérale.

 

Pour accéder à la liste des soutiens d’Emmanuel Macron (à peu près exhaustive), le candidat du Parti de la presse et de l’argent (PPA), cliquez ci-dessous :


http://www.pardem.org/presidentielle-2017/685-la-liste-des-soutiens-d-emmanuel-macron

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents